Constantin Ursachi, Melting pote

Constantin Ursachi, Melting pote

le 29.04.16

7H Au réveil, ma routine est simple et healthy : porridge, lait d’amande ou de soja et toast à la banane. Je n’ai jamais été un grand fan du petit déjeuner anglais. Et non, je ne suis pas végétarien !

8H30 J’adore emprunter l’Overground. Ligne climatisée, calme et surtout remplie des meilleurs styles proprement londoniens. Cela fait 7 ans que je vis au Royaume-Uni et 4 ans et demi que je vis à Londres. À Dalston, un quartier qui est très hipster.

8H45 Je traverse Dalston Market et à Gilett square, j’ai mes habitudes. Je prends toujours mon café dans ce petit lieu tenu par une seule personne qui fait tout elle-même. Perso, je ne mets pas les pieds dans un Starbucks.

12H Pour ma pause dej’, je vais à Hoxton Market. Il y a là une Française qui fait des crêpes salées au quinoa (peut-on vraiment appeler cela des galettes ?). J’aime y aller pour pratiquer un peu mon français. J’ai étudié la littérature et le cinéma français à l’Université de Canterbury, en plus de passer mon diplôme en marketing. Maintenant, je travaille dans une maison d’édition qui propose une base d’informations sur les lieux de tournage et les sociétés de production de cinéma du monde entier.

19H Après le travail j’adore aller au cinéma. La dernière fois que je suis allé au Ciné Lumière, j’ai vu Une Nouvelle Amie avec Romain Duris et Anaïs Demoustier. Ce n’est pas vraiment mon style, ce n’est pas la brutale réalité. D’ailleurs ça a été tourné aux USA dans une ambiance irréelle avec des rues qui semblent idéalisées. Déformation professionnelle peut-être, mais je suis très sensible aux lieux de tournages.

23H Parfois je sors tard du théâtre, surtout lorsque j’enchaîne deux pièces à l’Arcola Theatre à Dalston. Tous les mardis, ils pratiquent le “pay what you can”. C’est génial de pouvoir faire cela, en donnant ce que l’on peut, cela permet d’aller plus souvent au théâtre ou découvrir des choses que l’on aurait pas connues autrement. Hier soir à Covent Garden, j’ai vu une excellente pièce sur un incendie en Iran vu au travers des yeux d’un chat.

00H Et après le théâtre ? Pourquoi pas encore un peu de théâtre ! “Radio Drama”, comment vous dites ça en français ? C’est l’équivalent des pièces de théâtre qu’on entend la nuit sur France Culture. C’est apaisant, relaxant. Bien souvent je m’endors au son des dramaturges français.

 

Un film :

Tout Sur Ma Mère de Pedro Almodovar.

Un livre :

La Convocatopm de Herta Müller, sur mon pays, la Roumanie.

Un morceau :

Ball and chain de Janis Joplin.

Partager

à voir également