L'interview Uncut d'Alexandre Astier

L'interview Uncut d'Alexandre Astier

le 20.04.16

Ça veut dire quoi exoconférence ?

Exo c’est le préfixe qui veut dire “en dehors de”, comme exosquelette pour ceux qui ont le squelette en dehors de leurs corps (alors ni vous ni moi mais des insectes ou des crustacés). Et l’exoconference c’est la conférence sur ce qui existe en dehors de nous.

Pour vous le grand show, c’est le Big Bang ?

Non. Le Big Bang c’est une version de notre origine que nous comprenons. Le grand show, ce serait quelque chose qui sortirait de notre capacité à comprendre, comme par exemple ne pas avoir d’origine. Même si c’est chouette ou explosif, il y a autant de chance qu’on n’ait pas d’origine qu’on en ait une. Donc pour moi le grand show, ce serait justement qu’il n’y ait pas eu de début.

Avec quel personnage de votre spectacle préféreriez-vous refaire le monde ?

Avec Ptolémée, peut-être. Je passerais une soirée avec un mec qui a tout à faire. Avec sa lunette hyper archaïque, le type a trouvé et déduit des trucs hallucinants. C’est comme la poésie inhérente aux missions Apollo, quand vous voyez avec quelle cafetière / aspirateur / ordinateur des années 1930 ils sont partis sur la lune, c’est complètement fou !

D’après vous, pourquoi n’est-on jamais retourné sur la lune ?

Déjà les techniques de l’époque ne sont plus disponibles, ça prendrait 20 ans et un fric pas possible pour une retombée scientifique pas si intéressante. On a fait beaucoup de choses en analyses de la lune, on a même laissé un miroir dessus. Il y a un côté prestige, poésie, inspiration mais ce qui nous rapporte la compréhension de l’univers ce n’est pas nécessairement d’aller y foutre les pieds.

Vous offrez une quintessence de savoirs scientifiques et d’astrophysique, combien de temps avez-vous travaillé sur ce spectacle ?

Si l’on considère le temps d’écriture : deux ou trois semaines. Mais la recherche, la macération, tout cela prend plus de temps. J’ai toujours voulu être astronome, c’est une passion donc ce spectacle n’est pas unhasard. Je vais d’ailleurs faire un exocarnet sur toutes les choses que je n’ai pas pu aborder dans le spectacle.

Vos positions sur la question de la vie extra-terrestre ont-elles été modifiées par vos recherches ?

Oui, mais pas tout. La possibilité du voyage interstellaire par une civilisation technologique ne me semble pas possible. La vitesse de la lumière, par exemple, constitue une limite physique qu’à priori rien ne peut dépasser. C’est rapide chez nous mais à l’échelle astrophysique c’est très lent. L’étoile la plus proche de nous, Proxima du Centaure est à 4,22 années-lumière ce qui, ramené à la vitesse de la lumière fait 5 ans, rien que pour y aller ! On est loin de tout, vraiment.

Le ciel est-il rempli de clichés ?

M. et Mme Tout-le-Monde connaissent très peu le ciel. Les gens confondent les planètes et les étoiles, ne savent pas dans quel sens tournent les choses. Même sur des trucs hyper simples, peu de gens sont instruits. Du coup, il y a un nombre infinis de lieux communs dans lesquels mettre des coups de pieds. À mon avis les extraterrestres ne sont pas du tout des mecs avec des vaisseaux qui construisent des panneaux solaires.

Vous préférez les hypothèses ou les théories (en gros, vous prendre la tête sur les questions ou les réponses)?

Les théories, car en sciences les réponses amènent les questions. Et même quand on ne trouve pas quelque chose, cela ouvre une porte sur de nouvelles choses à comprendre. Une absence de résultat, c’est un résultat. Donc je préfère les réponses, car elles n’ont rien de mort, elles ne sont pas une fin en soi sinon la possibilité de quelque chose d’autre.

 

Ce qu’on croit a-t-il plus de poids que ce que l’on prouve ?

Les scientifiques ont une discipline vis-à-vis des choses auxquelles ils croient. Cela doit leur servir instinctivement à expérimenter, à comprendre, à déduire. Ils s’en foutent de rêver, ou de remplir le vide avec du fantasme, leur métier c’est justement de remplir le vide avec des options. Mais M. et Mme Tout-le-Monde, pour peu qu’ils n’aient pas un sens critique très développé, remplissent le vide avec des conneries.

Quel lien pourrait-on faire entre Dieu et les extra-terrestres ?

C’est les mêmes ! Les extra-terrestres sont apparus après les cataclysmes de la Seconde Guerre Mondiale. C’est clairement un dieu technologique du XXe siècle, qui remplit tout ce qu’on ne sait pas et qui fait qu’on n’est pas seul avec ce qu’on tripote. Quand l’atome a été mis en jeu, ça a été hyper-flippant, on s’est dit “On est à la merci de qui ? À la merci de trois mecs dans un labo qui peuvent faire péter le monde ?” Il faut un commissariat, une surveillance discrète pour faire en sorte qu’on n’aille pas trop loin. Et ça, c’est Dieu.

On découvre dans les bonus du DVD que “c’est Karadoc” (personnage de Kaamelott) qui fait la mise en scène de tous vos spectacles, et qui vous aide à faire exploser des Brie de Maux.

Jean-Christophe Hembert, oui. C’est mon complice dans la vie et dans le théâtre et il ne me juge jamais. Si je lui dis “viens on va faire exploser un Brie !" Il me suit et ne me juge pas, c’est ça les vrais amis.

 

 

Sidonie Gaucher

 

Suivez-le sur Twitter.

 

Partager

à voir également