Manifestation contre le décret anti-musulman de Donald Trump
 ACTU

Manifestation contre le décret anti-musulman de Donald Trump

Le site d’informations Citya.M. rapporte qu’une manifestation est organisée lundi 30 janvier à 18 heures devant le 10 Downing Street, résidence du Premier Ministre britannique.

Cette manifestation fait suite à l’annonce d’un décret par Donald Trump qui explique que l’arrivée des ressortissants d’Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen sera bloquée pendant trois mois. Par ailleurs, l’admission des réfugiés de pays en guerre sera suspendue pendant quatre mois. Avec une particularité pour les Syriens, le refus d’entrée total du sol américain. Le nouveau président des Etats-Unis souhaite même créer pour eux des "zones de sécurité" dans leur pays. Une porte-parole du département de Sécurité intérieure a également annoncé que ce décret concernait également les porteurs de "cartes vertes", le permis de séjour américain. "Nous voulons être sûrs que nous ne laisserons pas entrer dans notre pays les mêmes menaces que celles que nos soldats combattent à l’étranger", a affirmé Donald Trump avant d’ajouter, "nous ne voulons admettre que ceux qui soutiennent notre pays. Nous n’oublierons jamais les leçons du 11 Septembre."

Pluie de critiques contre Theresa May

Si la protestation se fait devant la résidence du Premier Ministre britannique, c’est que les manifestants reprochent à Theresa May d’avoir réagi un peu tard pour dénoncer ce texte. Samedi 28 janvier, alors qu’elle était en visite en Turquie, l’élue avait refusé de critiquer l'initiative américaine, déclenchant une vive polémique. "Les États-Unis sont responsables de la politique des États-Unis sur les réfugiés", avait déclaré le Premier Ministre, au lendemain de sa rencontre avec Donald Trump à Washington. Très vite, Theresa May a été accusée, même dans sa propre famille politique, de renier les droits de l’Homme à cause de la "relation spéciale" entre Londres et Washington. A noter qu’une pétition adressée au Parlement a été lancée pour empêcher Donald  Trump d'effectuer, comme prévu, une visite d'État en Grande-Bretagne. Dimanche 29 janvier au soir, elle avait recueilli 790 000 signatures.

Politiques, acteurs, associations dans le cortège

Lors de cette manifestation, plusieurs personnalités seront donc présentes, comme Ed Miliban, ancien leader du parti travailliste, mais aussi des parlementaires comme Caroline Lucas, Tim Farron, le comédien Shappi Khorsandi, un représentant du Conseil musulman de Grande-Bretagne, la chanteuse Lily Allen, l’actrice Bianca Jagger, des représentants d’associations de soutien aux réfugiés ou encore de The Women’s march… "Theresa May a trahi son propre peuple. Cela ne veut pas dire que nous devions faire la même chose. Levons-nous en solidarité avec ceux qui sont la cible du gouvernement haineux de Donald Trump, dont les gens de notre pays", explique le post sur la page Facebook de l’événement, "Emergency demo against Trump's #MuslimBan and UK complicity".  

Une autre protestation est également organisée samedi 4 février à 11 heures devant l'ambassade des Etats-Unis à Grosvenor Square. Pour plus d'informations, lire ici. 

Lundi 30 janvier, à 18 heures devant le 10 Downing Street, SW1A 2AA

Métro: Westminster

Leila Lamnaouer

Partager Retour

à voir également