Le carnaval de Notting Hill pourrait devenir payant
 ACTU

Le carnaval de Notting Hill pourrait devenir payant

Parmi les événements les plus importants que compte Londres, le carnaval de Notting Hill, qui se déroule annuellement fin août, arrive en excellente place. La manifestation se déroule dans les rues de ce quartier très huppé de la capitale anglaise et rassemble des milliers de personnes.

Selon le magazine Time Out, le carnaval, jusque-là gratuit, pourrait devenir payant. Un communiqué de la mairie de Londres vient d’être diffusé à ce sujet. The Police and Crime Committee of London Assembly, chargée d’étudier la stratégie anti-criminalité de la ville, a tenu une réunion en novembre dernier pour discuter de la sécurité de ce rendez-vous annuel. Dans son rapport, rendu public jeudi 18 janvier, il a été mis en évidence que le nombre d’arrestations a été à son maximum depuis 2010 et que l’évènement a nécessité des ressources importantes d’effectifs de police, notamment parce que la manifestation célébrait l’été dernier son 50e anniversaire.

L’organisation de ce carnaval, confié à the London Notting Hill Carnival Entreprises Trust, repose seulement sur des volontaires avec peu de moyens humains et financiers, ce qui ne facile pas la situation.

Le communiqué expose donc que les organisateurs ont réellement besoin d’aide et de soutien de la part du maire et de son administration policière. "Le précédent maire (Boris Johnson) a souhaité avoir une emprise sur le feu d’artifice du nouvel an (gratuit avant de devenir payant), le nouveau devrait maintenant faire la même chose avec le carnaval de Notting Hill", a expliqué Steve O’Connell, président de The Police and Crime Committee of London Assemblee.

Sadiq Khan pourrait donc décider de mettre en place une billetterie de réservation, voire même de rendre payant l’accès au carnaval. L’an dernier, le prix pour feu d’artifice de la nouvelle année s’élevait à £10 et malgré tout, les tickets sont partis rapidement, plusieurs mois même avant l’événement. 

Leila Lamnaouer

© S. Pakhrin/Flickr

Partager Retour

à voir également