Le pain bénit
 ACTU

Le pain bénit

Cette fille de boulanger français a grandi dans la farine et, si elle n’a pas repris la boulangerie paternelle, elle sait assurément multiplier les pains. Et rendre grâce aux plus défavorisés en quête de travail. En septembre Marika Chaplais a imaginé faire livrer du pain frais dans Londres par des personnes précaires ou en recherche d’emploi, devenues ainsi auto-entrepreneurs.

par Sidonie Gaucher.

7h Premier geste de la journée ? Café. Et ensuite ? Café, café, café ! J’ai imaginé le concept de Breadwinners, mais je fais moi aussi des kilomètres à vélo tous les jours. J’adore faire du vélo à Londres et voir les changements de la nature au gré des saisons.

7h15 L’idée est vraiment de redonner confiance et professionnalisme à ceux qui l’ont perdu. Nous sommes partenaires avec des organismes de bienfaisance qui nous envoient des personnes ayant connu la précarité du chômage de longue durée ou des SDF qui ont la volonté et l’ambition de diriger leur propre entreprise. Chaque livreur reçoit une bicyclette et une remorque. Et c’est parti !

7h30 Les livreurs de pain, appelés les Breadwinners, arrivent à leur boulangerie de quartier. C’est aussi le cas de Tim, notre Breadwinner Mentor, en lien avec The Celtic Bakers qui a remporté de nombreux prix, tout comme la fameuse boulangerie Gail’s. Tous nos breadwinners passent par la case “formation à l’emploi indépendant” afin de mettre en place leur propre entreprise de livraison de pain. Après six semaines, ils peuvent s’inscrire comme travailleurs indépendants.

8hLes premières livraisons ont lieu autour des quartiers est, de Wood Green jusqu’à Bank en passant par Clerkenwell et tout autour du village Olympique.

12h Pendant la tournée, on rencontre une foule de gens : que ce soit dans les espaces de co-working, les banques, les agences média, les boîtes de production musicale ou encore les entreprises sociales. On fait aussi beaucoup de catering et de réceptions. C’est fantastique de penser qu’en faisant simplement venir du pain à un évènement, on aide quelqu’un à se remettre sur pied, qu’il prend 100% des bénéfices et que cela n’aura pas coûté un sou en plus au consommateur !

13h Le dimanche, je travaille encore car nous livrons des petits déjeuners. Cela me permet de voir les particuliers qui utilisent notre service.

21h De retour chez moi, je ne peux éviter de voir les infos sur les réfugiés. C’est aussi pour eux que notre projet fait sens car en plus de leur difficulté à travailler, ils sont confrontés à des préjugés conscients ou inconscients, à la barrière de la langue, au manque de réseau, ou à des expériences ou qualifications non reconnues par les employeurs britanniques. Nous leur offrons la possibilité de gagner un revenu durable et de construire une entreprise, ils peuvent se développer, investir et être fiers.

Livraison de pain au même prix qu’en boulangerie

Breadwinners.org.uk

 

 

Partager Retour

à voir également