Les clubs privés anglais
 TENDANCE

Les clubs privés anglais

Londres connaît une forte recrudescence des « membership clubs »  et de leur culture, avec en tête de file, la Soho House. Les 25 clubs privés de Londres sont en expansion.

 

Des clubs privés par centre d’intérêt

Au 18ème siècle, les gentlemen raffinés et les officiers de l’armée étaient en quête de lieux pour s’échapper du quotidien, loin des obligations sociales de leur rang. Les premiers clubs tels que Boodles (1762), the Caledonian Club (1891) et le Army and Navy club (1837), sont encore ouverts aujourd’hui. À l’époque, le statut social et les positions politiques définissent le club à rejoindre.

 

Aujourd’hui, ils ne sont plus élitistes. Le Hospital Club, situé dans Soho, regroupe les professionnels des médias. The Library Club ouvre ses portes aux poètes et aux écrivains en les accueillant sous une verrière magnifique à Covent Garden. Soho House accepte exclusivement des personnes des industries créatives et refuse l’accès aux banquiers. Le South Kensington Club réunit des fans de bien-être et d’aventures dans ce qui était auparavant le club privé de Ronnie Wood’s sur Harrington Road. Il y a un effet de mode à être membre de plusieurs clubs simultanément : The Hurligham pour jouer au tennis, The White Club pour quelques verres en sortant du bureau et The Goucho pour danser jusque tard dans la nuit.

 

Une extension de la maison

Avec l’envolée du prix de l'immobilier et le nombre d’entrepreneurs qui augmente, les clubs privés sont de plus en plus demandés. Ils sont une extension de la maison, un bureau, un endroit pour se détendre et rencontrer de nouvelles personnes. D’où le succès des clubs tels que WeWork (espace de co-working), qui offre l’accès à internet, des lignes de téléphones ainsi que des salles de conférence, des studios de production ou d’édition.

 

Dans un autre genre, les membres de Soho House ont accès à tous les clubs de la maison mère dans le monde. Ils ont donné le ton et relancé la culture de club privé aujourd’hui en plein essor au niveau international. Le Arts Club ouvrira bientôt ses portes à Los Angeles alors que South Kensington Club s’est affilié avec une douzaine de clubs autour du globe. Les citoyens du monde veulent un pied à terre où qu’ils aillent, un endroit où ils se sentent chez eux.



Antonia Plunkett



Partager Retour

à voir également