Londres : bon élève en terme de pollution ?

Londres : bon élève en terme de pollution ?

le 12.12.16

Partout dans le monde et plus particulièrement en France, les pics de pollution se font dangereux. Paris a dû, toute la semaine, mettre en place la circulation alternée tant controversée. 

Londres semble être épargnée par ces nuages de pollution tant redoutés. La raison ? La "congestion charge", ou "taxe embouteillage". Ce péage urbain a été mis en place en 2003. Chaque automobiliste doit alors payer £11,5 (soit 13,5 euros) pour pouvoir se rendre dans l'hypercentre de la capitale entre 7h et 18h du lundi au vendredi. 

Un système imaginé dans le but de réduire la pollution et les embouteillages. Les chiffres révèlent que cette "congestion charge" est plus positive pour les finances que pour la qualité de l'air. En 10 ans, celle-ci a rapporté à la ville plus de 1,4 milliard d'euros et a permis de diminuer de 15% le trafic. 

Un bilan peu satisfaisant pour le maire de Londres, Sadiq Khan. Ce dernier a récemment annoncé vouloir doubler le budget municipal consacré à la lutte contre la pollution atmosphérique. 

 

 

 

Partager

à voir également