Uber poursuit Londres en justice
 ACTU

Uber poursuit Londres en justice

Le bras de fer n’est pas prêt de se terminer entre Londres et Uber. La ville souhaite imposer de nombreuses règles à la firme américaine et surtout à ses chauffeurs.

·         Un test d’anglais écrit de 2h pour chaque chauffeur issu d’un pays non anglophone sans quoi il n’aura plus le droit de prendre le volant.

·         Des nouvelles règles plus strictes en matière d’assurances commerciales pour les chauffeurs, au vue du statut privée de l’entreprise.

·         Londres et TFL exige la présence d’un bureau que les clients peuvent appeler durant leurs déplacements. Pour des raisons légales, de sécurité et de communication.

À la suite de toutes ces exigences légales, les représentants d’Uber à Londres ont annoncé à la BBC leur intention d’entamer des procédures judiciaire à l’encontre de la ville. Uber s’oppose formellement à toutes ces obligations qui pourraient les handicaper voire les faire tout doucement plonger. 

Ando Rakotonirina

Partager Retour

à voir également