Brexit : Les premières conséquences se font sentir
 ACTU

Brexit : Les premières conséquences se font sentir

Le 23 juin dernier, le Royaume-Uni prenait la décision de quitter l’Union européenne. Près de deux mois plus tard, bien que la livre sterling ait perdu entre 10 et 15% de sa valeur face à l’euro ou au dollar, les Britanniques n’ont pas encore ressenti les effets directs du Brexit. 

Pourtant, les pro-Brexit pourraient bientôt se mordre les doigts puisque les biens produits à l’étranger, tels que les automobiles, les vêtements, les outils informatiques, et même certains aliments vont connaître une augmentation. En cause, justement, la baisse de la devise de sa majesté, qui oblige certaines sociétés à modifier leurs tarifs. 

Ainsi, depuis le 1er août, les Peugeot, Citroën et DS ont connu une augmentation de 2% en moyenne. Côté informatique, c’est Dell qui a indiqué une hausse de ses tarifs suite au Brexit, alors que Headlam, va devoir répercuter sur ses prix la hausse de 0,6% du coût des revêtements de sols, principalement importés de Belgique et des Pays-Bas.

Si, pour l’instant, l’alimentation et l’immobilier ont été épargnés par les conséquences du Brexit, il s’agit tout de même de la première année, depuis 2010, que Londres connaît une baisse des loyers.

Solène Filly

Partager Retour

à voir également