Caravan Palace Badass et sensass

Caravan Palace Badass et sensass

le 01.07.16

Comment expliquez-vous le titre de votre 3e album “<|°_°|>” ?

Hugues Payen : C’est l’émoticone de notre robot, qui nous accompagne depuis le début et qui est sur toutes nos pochettes. On lui a cherché un nom mais personne n’est tombé d’accord, du coup on a gardé le surnom que les gens lui ont donné : “Robot”.

C’est un symbole plutôt qu’un nom, alors ?

On joue la carte du 2.0 qui met l’accent sur l’interactivité, hyperprésente aujourd’hui. Notre robot joue sur le fait que nous sommes dans une société interactive où l’on s’approprie tout très vite et en même temps, on laisse chacun libre de choisir le nom de l’album.

Que penses-tu de la nouvelle relation qui s’installe avec le public grâce aux nouvelles plateformes ?

C’est à double tranchant. C’est à la fois plus proche, plus intime. C’est plus passionnel aussi, et la fidélité n’est pas toujours au rendez-vous. C’est ambigu, jusqu’à la schizophrénie parfois. D’un autre côté, cela demande à l’artiste d’être plus engagé. Aujourd’hui, le meilleur community manager de l’artiste, c’est lui-même. Le problème, c’est qu’on n’a pas le temps !

Toujours aussi electro-swing manouche ?

Bonne question ! On se l’est posée aussi : allait-on continuer sur cette lancée ? Je parlerais plus de future swing, avec un ancrage plus franc dans de nouvelles contrées musicales comme le hip-hop. Au temps du premier album, bizarrement on se disait qu’il ne fallait surtout pas tomber dans le hip-hop, avec des rythmiques clichés et des samples partout. Aujourd’hui, c’est plus expérimental, plus brut, plus rough. On a cherché le côté badass.

Un mot pour définir cet album ?

Rapeux. Mais en anglais !

Quel regard portez-vous sur votre groupe depuis ses débuts ?

De la fierté. Il s’est passé beaucoup de choses et on s’est toujours serré les coudes, on est comme des frangins et des frangines sur la route.

Que vous inspire Londres ?

Des moments débridés entre potes.

Quel est votre meilleur souvenir ?

Backstage au Koko, à Camden. À se perdre dans les couloirs labyrinthiques où trônaient des photos d’Amy Winehouse, comme si elle continuait d’imprégner les lieux de sa présence. On en a tous gardé un souvenir ému.

Êtes-vous toujours aussi fous sur scène ?

Ah oui ! Et notre prochain concert à Londres ne fera pas exception ! 

Propos recueillis par Sidonie Gaucher

Caravan Palace sera en concert les 17 et 18 novembre, à l'O2 Academy de Brixton et à l'O2 Academy de Birmingham.

Qu’est-ce qui vous inspire chez les Brits ?

Le sens de la mélodie et la langue. L’anglais c’est la langue du swing !

Quel est votre endroit préféré de Londres ?

Koko, et tout le quartier de Camden.

Que faites-vous juste après le concert ?

On prend notre douche et joue à FIFA !

Partager

à voir également