Londres capitale du crime en 2018?
LONDON LIFE

Londres capitale du crime en 2018?

Clémence Calderon le 13.04.18

Une augmentation spectaculaire

Dans le nord de Londres, une jeune adolescente de 17 ans a été mortellement blessée, un adolescent de 16 ans a été blessé par balle dans l’est de Londres, un autre individu poignardé. Les faits divers liés à la criminalité s’inscrivent de façon quotidienne et n’en finissent pas. En trois ans, le nombre de crimes a augmenté de 40%, tandis que New-York affiche un taux de chute de 87% depuis 1990, une année noire avec plus de 2262 meurtres.

En février, les statistiques relatives au taux de meurtre ont dépassé pour la première fois celles de New-York. Le département de la police newyorkaise a relevé 11 homicides au mois de février contre 15 à Londres. Londres dépasse également New-York au mois de mars avec 22 meurtres, contre 21 de l’autre côté de l’Atlantique. Une différence certes peu importante en termes de chiffres, mais qui illustre le climat d’insécurité et de criminalité grandissants à Londres.

Le nombre d’agressions à l’arme blanche, notamment au couteau, a explosé au Royaume-Uni et est à son plus haut niveau depuis 2011 selon la BBC. Selon The Guardian, « le nombre d’homicides pourrait dépasser d’ici la fin de l’année la barre des 180 ». Plusieurs facteurs justifient l’augmentation de ce taux de criminalité comme la présence de gangs, les guerres de territoire, les règlements de compte ou encore les trafics de drogue, dont le marché se compte en milliards de livres.

Quels moyens pour lutter contre la criminalité ?

La commissaire de la police métropolitaine de Londres, Cressida Dick, compte augmenter les contrôles et les fouilles aléatoires dans la rue afin de saisir les armes blanches détenues par un grand nombre d’individus. La police Métropolitaine  a récemment annoncé qu’un nouveau groupe de travail sur les crimes sera créé avec des policiers à temps plein, qui se concentreront exclusivement aux crimes violents liés aux armes. De nouvelles patrouilles sont envoyées dans les zones les plus touchées par les crimes avec des pouvoirs d’arrêt et de recherches supplémentaires. La mairie quant à elle invite les personnalités politiques à s’informer sur les mesures prises contre la vague criminelle actuelle. Un projet de loi a également été abordé pour rendre illégal le port d’armes blanches.

Twitter se mobilise également avec la création de l’hashtag #StopknifeCrime. Un mouvement qui cherche à faire progresser l’éducation du public sur le thème de la citoyenneté et de la sensibilisation à la rue, notamment vis-à-vis des crimes commis à l’arme blanche.  

La mise en place de cette stratégie anticriminalité devrait sur le long terme, réduire considérablement le nombre de crimes. 

Partager

à voir également