Brexit : le gouvernement britannique décide de fermer le tunnel sous la Manche d’ici 2020
BREXIT

Brexit : le gouvernement britannique décide de fermer le tunnel sous la Manche d’ici 2020

La Rédaction le 01.04.18

L’une des sept merveilles du monde moderne condamnée (à moitié)

Le plus long tunnel sous-marin au monde ne sera plus, d’après les propos de Theresa May. Construit en 1994, le tunnel sous la Manche constitue le seul passage direct entre le Royaume-Uni et le reste du continent européen. Il symbolisait une volonté d’intégration du pays envers l’Europe. Une volonté d’intégration qui a pris fin le 23 juin 2016, lors du vote en faveur du Brexit. Un divorce qui complique depuis maintenant deux ans, les relations européennes. Face à la difficulté d’obtenir un accord sur la future relation britannique avec ses futurs ex-partenaires européens, Londres passe aux actes. 

La première ministre britannique souhaite fermer sa partie du tunnel. « Alors que nous quittons l’UE, je suis déterminée à ce qu’au cours des années à venir, nous renforcions les liens qui nous unissent, aux dépends de l’Europe ».

La Manche reprend sa place en tant que rempart de l’île britannique. La France n’a pas encore réagi à cette décision inattendue. Le président Emmanuel Macron devrait s’exprimer dans les prochaines heures.

Getlink sous le choc

La nouvelle marque corporate du groupe Eurotunnel, Getlink a réagi très rapidement face à la décision du gouvernement. Le leader du transport transmanche se dit outré par cette mesure.

Chaque année, le groupe transporte plus de 20 millions de passagers, 1.6 millions de poids lourds et 2.6 millions de voitures entre le Royaume-Uni et l’Europe continentale, ce qui représente 25% des échanges commerciaux entre les deux territoires. La demie-fermeture du tunnel entraîne l’impossibilité d’utiliser ce dernier. Un acte qui aura des conséquences économiques monstres et une chute sur les marchés boursiers à Paris et à Londres.

Le Royaume-Uni qui s’inquiétait des conséquences économiques qui résulteront une fois le Brexit effectif, peut maintenant s’attendre au pire. Le gouvernement britannique devrait bientôt se réunir à nouveau pour discuter des solutions, afin d’atténuer la chute.

 

Partager

à voir également