La plus grande œuvre de Street Art se trouve à Londres
LONDON LIFE

La plus grande œuvre de Street Art se trouve à Londres

Clémence Calderon le 08.02.18

C’est un projet complètement démesuré qui a été au cœur de la collaboration entre Ben Eine et la marque Zippo. La vidéo « An Unconventional Canvas », réalisée à l’issue du projet, dévoile l’œuvre monumentale et met en lumière le travail de titan auquel l’artiste londonien a dû faire face.

Né à Londres, Ben Eine est l’un des artistes les plus reconnus dans l’univers de street art. Il expose actuellement certaines de ses œuvres au Victoria & Albert Museum à Londres, au Musée d’Art Moderne à Los Angeles et dans plusieurs galeries à travers le monde entier.

L’artiste a développé un style typographique original composé de lettres lumineuses et colorées. Le quartier de l’East End à Londres a notamment été rebaptisé « Alphabet City » après une série colorée de « shutter art », des lettres multicolores peintes sur des devantures de magasins.

Ben Eine est considéré comme un pionnier, particulièrement dans l’exploration des lettres graffiti.  Pour l’artiste, le graffiti et le street art ont des divergences. Selon lui, les artistes de rue considèrent le public, à la différence des graffeurs.

« Le graffiti ne cherchait que la reconnaissance de ses pairs, le street art vise à séduire le plus grand nombre de spectateurs. Il flatte le goût du public plus qu’il ne le contrarie. On fait au contraire participer le public en flattant si possible son ego » s’était exprimé Banksy, célèbre artiste de rue anglais. Ben Eine est notamment apparu pour la première fois sur la scène graffiti « commerciale » grâce à son partenariat avec Banksy à Londres.

Une large partie du travail de Ben Eine peut être admiré dans les rues de l’Est de Londres.

Un véritable exploit artistique

C’est un véritable challenge artistique que l’artiste a relevé. Visible uniquement depuis le ciel, l’œuvre, réalisée sur une friche industrielle, s’étend sur une superficie de 17 500 mètres carrés. 

Pour réaliser cette œuvre absolument démesurée, Bei Eine a fait appel à une équipe de trente-six personnes, composée de six artistes et de 30 bénévoles. Côté matériel, la réalisation de cette fresque a nécessité 2850 litres de peinture recyclée, une baignoire de 200 litres pour mélanger les couleurs, des rouleaux d’une largueur de 45 centimètres, et 500 heures de travail. (Fastoche)

« Cette œuvre dépasse de loin tout ce qui a pu être réalisé jusqu’à maintenant en termes de compétences et d’échelle. Cette échelle représente un grand défi et instaure une nouvelle norme »

s’est exprimé Kee Bofkin, le co-fondateur et CEO de Global Street Art.

En effet, la réalisation de cette œuvre n’a pas été facile pour Ben Eine et son équipe. L’utilisation de drones a été indispensable pour vérifier la progression de l’œuvre. « Je pense que la principale difficulté était d’être sûr que nous dessinions et peignions correctement les lettres. Comme l’œuvre se trouve à même le sol, je ne pouvais pas juste reculer et regarder comme je le fais habituellement lorsque je peins sur un mur » s’est confié l’artiste.

Pour cette œuvre, Ben Eine a choisi de peindre le mot CREATE. « Ce mot m’est venu à l’esprit car je pense que c’est simplement ce que les gens doivent faire : créer. Je pense que la liberté d’expression et la créativité sont vraiment importantes et tout le monde devrait trouver le temps de s’y consacrer. Nous espérons que lorsque les gens apercevront cette œuvre d’art dans la rue, cela les inspirera à « créer » quelque chose eux-mêmes. »

Maintenant terminée, cette œuvre est devenue l’œuvre de street art la plus grande au monde en termes d’échelle. Elle a détrôné l’œuvre d’Eduardo Kobra, qui avait créé une œuvre de 3000 mètres carrés à l’occasion des Jeux Olympiques de Rio, en 2016.

L’œuvre de Ben Eine sera représentée sur des briquets ZIPPO, pour une édition limitée. « J’aime vraiment le fait qu’un simple briquet soit devenu un support inhabituel pour l’art, spécialement parce que d’habitude, mon propre travail artistique n’est jamais permanent. »

En collaborant avec la marque Zippo, Ben Eine à maintenant un petit bout de son œuvre toujours avec lui, qu’il peut même ranger dans sa poche !

 

 

 

Partager

à voir également