Scandale à Buckingham : la reine
LONDON LIFE

Scandale à Buckingham : la reine "sans" dessus dessous

Clémence Calderon le 18.01.18

La marque de lingerie Rigby & Peller s’est vu retirer son mandat royal après la publication d’un livre qui évoque les dessous de la reine, mettant ainsi un terme à cinquante-sept ans de partenariat commercial.

La marque de lingerie Rigby & Peller est dans de beaux draps, ou plutôt… dans de belles culottes !

La luxueuse marque de lingerie, fondée en 1939, a perdu son statut de fournisseur officiel à la suite de la publication du livre « Tempête dans un bonnet D » écrit par June Kenton, la propriétaire de la marque.

 

Dans ce livre, Jane Kenton, âgée de 82 ans, raconte les nombreuses années, et surtout les nombreux essayages de la reine, dont elle avait la charge. L’octogénaire raconte notamment le premier essayage d’Elizabeth II en 1980, en décrivant la reine à moitié nue, ce qui n’a pas vraiment été du goût de la famille royale. June Kenton se dit « désolée » que le palais de Buckingham réagisse de cette façon. La propriétaire ne voulait en aucun cas offenser la famille royale. « A aucun moment, lors de l’écriture de ce livre, je n’ai pensé faire de tort à qui que ce soit. » s’est-elle exprimée dans la presse britannique.

Le mandat royal, qui peut y prétendre ?

Particulièrement présent au Royaume-Uni, le mandat royal, qui a débuté en 1155, est un véritable prestige. Elle vise les entreprises qui fournissent des biens ou des services à la famille royale. Tous les fournisseurs peuvent prétendre au mandat royal, sauf pour des services professionnels comme les banques, les cabinets d’avocats, les médias ou agences gouvernementales. Environ 800 entreprises détiennent la signature royale, comme Barbour, Burberry ou encore la gamme de champagnes Lanson. C’est une signature reconnue à travers le monde entier.

Pour recevoir le mandat, l’entreprise doit, durant une période de cinq ans, répondre aux deux conditions suivantes : qualité des produits et sens du service. La signature royale peut être attribuée seulement au nom de la reine, du prince Philip et de leur fils, le prince Charles.

La marque Rigby & Peller a commencé à fournir des sous-vêtements à la famille royale en 1960, soit un partenariat de cinquante-sept ans. Elle a d’ailleurs habillé de nombreuses personnalités telles que Kate Middleton, la princesse Diana, Gwyneth Paltrow ou encore Lady Gaga et Kim Kardashian.

C’est donc une véritable crise pour l’entreprise Rigby & Peller de perdre les armoiries royales. La marque de sous-vêtements n’a plus que quelques mois pour retirer définitivement le blason royal de tous ses produits.

 

Clémence Calderon

 

 

 

Partager

à voir également