Conférence de Lilian Thuram à Londres
 INTERVIEW

Conférence de Lilian Thuram à Londres

Fidèle à lui-même, le champion du monde 98 s’est tout de suite senti à l’aise dans les locaux de l’Institut, malgré le fait qu’il s’introduise devant les enfants comme un grand timide.  

Par le biais du football, de la Guadeloupe, de son intégration, et de ses livres, l’ancien international français a soutenu son discours anti-discrimination et antiracisme devant un parterre de jeunes écoliers français et anglais. «  Qui a dit que la couleur blanche était supérieur à la couleur noire? Les gens grandissent avec cette idée sans qu’ils sachent vraiment pourquoi. On ne né pas raciste, on le devient » dit-il.

Très entreprenant avec les jeunes, Thuram a souhaité convaincre la nouvelle génération qu’une nouvelle perception de la société est possible pour combattre l’immoralité et la discrimination sous toutes ces formes.  

« Le football peut être aussi un élément qui ravive le racisme. Lorsque je jouais en Italie, j’ai parfois entendu des cris de singes descendre des virages. Que faire dans ce cas-là ? Personnellement, je pense que ce n’est pas à l’homme noir de sortir du terrain. Car si tous les joueurs blancs décident par eux-mêmes de quitter la pelouse, cela serait plus impactant. » rajoute-t-il.  

A la suite d’une question d’un jeune passionné, il dévoile les noms des plus grands joueurs avec lequel il a joué. «  J’ai joué avec beaucoup de très grands joueurs. Leo Messi, Zidane bien entendu, Ronaldinho, Pavel Nedved. » Bon, il y n’a que des ballons d’or…   

Euro 2016

À quelques jours de l’Euro en France, il n’a pas pu échapper aux pronostics et aux questions relatives aux récentes polémiques qui ont éclaboussé l’équipe de France. Au sujet de l’Euro, il voit un séduisant « France – Angleterre en finale avec victoire 1-0 pour les Bleus ». Concernant les absents de cette liste, il déclare que « Benzema n’a pas protégé son équipe, il n’a pas protégé son camarade Valbuena. Il n’est pas présent à l’Euro pour une question de morale. Ben Arfa joue très bien cette année. Mais pour le prendre il faut éliminer quelqu’un. Et ceux qui jouent à sa place sont très bons, et se sont imposés dans des championnats supérieurs à la Ligue 1. »  

Pour soutenir les bleus à Londres pendant l’Euro avec les supporters français, un seul endroit, le Clapham Grand.

Un théâtre de 1200 personnes, un écran de 40m carré, des plateaux de charcuteries et fromages concoctés par Big Fernand, des quizz à la mi-temps et des lots à gagner avec Decathlon et Babelle pour ne citer qu’eux. On ne vous en dit pas plus.

Par Ando Rakotonirina

Partager Retour

à voir également